Mes derniers avis:

Mes derniers avis

mercredi 6 octobre 2010

Les fourmis de Bernard Werber


L'histoire:

Pendant les quelques secondes nécessaires pour lire cette seule phrase vont naître sur terre quarante humains mais surtout sept cents millions de fourmis. Depuis plus de cent millions d'années avant nous, elles sont là, réparties en légions, en cités, en empires sur toute la surface du globe.

Ils ont créé une civilisation parallèle, bâti de véritables royaumes, inventé les armes les plus sophistiquées, conçu tout un art de la guerre et de la cité que nous sommes loin d'égaler, maîtrisé une technologie stupéfiante. Elles ont leur propre Attila, Christophe Colomb, Jules César, Machiavel ou Léonard de Vinci. Le jour des fourmis approche.

 Le roman pas comme les autres nous dit pourquoi et nous plonge de manière saisissante dans un univers de crimes, de monstruosités, de guerres tel que nous n'en avons jamais connu. Au-delà de toute imagination. Il nous fait entrer dans le monde des infra¬terrestres. Attention où vous mettrez les pieds. Après avoir lu ce roman fascinant, vous risquez de ne plus regarder la réalité de la même manière.

Mon avis:

J'avais déjà lu deux romans de Bernard Werber : « Le livre du voyage » et « Nos amis les humains », mais je pense n'avoir découvert le véritable style de cet auteur qu'avec ce roman.
J'ai particulièrement aimé le fait d'apprendre beaucoup de choses tout en prenant du plaisir à la lecture d'une histoire.

J'aime beaucoup l'originalité de ce roman, et je n'aurais jamais pensé que la vie des fourmis pouvait être aussi passionnante !

L'histoire est très bien écrite, et les explications sont assez simples pour être accessibles à tous. Par contre, j'ai eu quelques petits moments d'ennui et j'aurais aimé que les choses se passent un peu plus vite parfois.

Mais malgré tout c'est une lecture que j'ai particulièrement appréciée et maintenant je ne regarderai plus jamais les fourmis de la même manière !

En résumé : Malgré quelques petites longueurs c'est une lecture que j'ai beaucoup aimé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire