Mes derniers avis:

Mes derniers avis

mardi 11 février 2014

Le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti


L'histoire:

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, récemment décédé. Citadine, elle vit dans un appartement très tendance, rempli de livres. Lorsqu'elle va au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. 

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Chaque fois qu'il rencontre Désirée, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante. Mais très vite leurs différences de culture et de mode de vie vont mettre leur attirance à l'épreuve.

Mon avis :

J'ai lu ce roman car j'en avais beaucoup entendu parler à la fois de manière positive et de manière négative. Je voulais me faire ma propre idée sur cette lecture. Je dois avouer que mon avis est assez mitigé.

J'ai été séduite par le début du roman, tout se passe assez rapidement et le début de la romance entre Benny et Désirée est aussi surprenant qu'attendrissant. La rencontre improbable de ces deux mondes opposés montre que l'amour peut nous surprendre et subvenir n'importe où, même dans un cimetière.

Cependant, à partir du milieu du roman j'ai commencé à me lasser de cette histoire. Je ne me suis attachée ni à Benny, ni à Désirée. Au contraire, plus les pages défilaient plus le personnage de Benny m'agaçait. Je n'ai pas réussi à croire en leur histoire d'amour, à la fin je souhaitais juste qu'ils se séparent car il était évident qu'ils étaient trop différents. 

Malgré mon agacement j'ai tout de même lu ce roman jusqu'à la fin pour savoir ce qu'il adviendrait de leur couple. Mais en découvrant que la fin du roman est un cliffhanger pour le tome suivant "Le caveau de famille", j'ai été assez déçue. Je ne pense pas que je lirais le tome suivant, je me suis contentée de lire le résumé de celui-ci sur internet.

J'ai tout de même aimé un point dans ce roman: le style de l'auteur. Katarina Mazetti place des réflexions sur le monde ou encore la vie dans tout le roman, ce qui amène le lecteur à réfléchir. Je n'ai cependant pas été sensible aux poèmes et petits textes présents au début de chaque chapitre.

En résumé: Un roman qui démarrait bien mais qui m'a vite agacée. Le style de l'auteur est tout de même assez plaisant.

9 commentaires:

  1. je l'ai écouté en livre audio, c'est très décalé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que c'est spécial comme roman :)

      Supprimer
  2. Le style de l'auteur, c'est surtout sur ça que je m'attarderai alors :)
    Je compte bien le lire un de ces jours.

    RépondreSupprimer
  3. Oui le style de l'auteure est vraiment intéressant :)

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai lu il y a un moment mais ce que je retiendrais c'est qu'il y avait énormément de clichés dans ce roman... Je n'ai toujours pas lu la suite, si l'occasion se présente un jour pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord pour les clichés, c'était un peu une caricature de la campagne et une caricature de la ville^^

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai dans ma PAL et je dois dire que je n'en avais pas encore lu d'avis avant de tomber sur ta chronique. J'avoue que là, je suis moins enthousiaste qu'avant pour le lire... On verra mais je pense que je ne le lirais que si je tombe dessus en le tirant dans ma "Book Box" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines personnes ont adoré, ça dépend des goûts je pense :) Et il se lit vite :)

      Supprimer