Mes derniers avis:

Mes derniers avis

lundi 23 novembre 2015

Le sixième sommeil de Bernard Werber


L'histoire :

Assoupissement
PHASE 2
Sommeil léger
PHASE 3
Sommeil lent
PHASE 4
Sommeil très profond
PHASE 5
Sommeil paradoxal
PHASE 6
Le sixième sommeil.
Celui de tous les possibles.

Mon avis : 

Cela faisait quelques années que je n'avais pas lu un roman de Bernard Werber et cela m'a fait du bien de retrouver son style d'écriture si particulier, cet aspect didactique qu'il insère tout au long de ses histoires. Je me suis sentie bien pendant cette lecture. 

Mais malheureusement ce roman est loin d'être mon préféré de cet auteur.

Je trouve que malgré le fait que l'histoire fait plus de 400 pages tout va trop vite. Les problèmes que rencontrent les personnages se résolvent trop rapidement et pas toujours de manière crédible.

Certains points de l'histoire sont pour moi trop caricaturaux, notamment la description de la Malaisie. En lisant ce roman j'ai eu la sensation que tous les malaisiens sont des capitalistes corrompus, mangeur de cervelles de bébés singes et vivant dans un pays extrêmement sale. Même si ces points sont peut-être présents dans ce pays, je n'ai pas apprécié cette généralisation et cette description aussi négative. De même, je trouve que les traits de caractère des personnages sont trop exagérés pour paraître crédibles.

J'aurais également aimé en apprendre plus sur le sommeil, les rêves et le somnambulisme. Les explications données dans le roman reste très superficielles et un peu trop mystiques à mon goût.

En résumé : J'ai été contente de retrouver le style d'écriture de Bernard Werber mais j'ai trouvé l'histoire assez superficielle et les aspects scientifiques concernant le sommeil et les rêves pas assez développés.

"Celui qui n'a pas voulu quand il le pouvait... ne pourra pas quand il le voudra "

"Le monde des livres est le plus grand de tous les mondes que l'homme n'a pas reçus de la nature mais tirés de son propre esprit" (Hermann Hess)

Retrouvez mes autres chroniques de cet auteur sur ce blog. 

1 commentaire:

  1. Je suis en train de terminer la lecture de ce roman. Pour l'instant il me plait bien. Werber prend souvent des raccourcis dans les aspects technique de se romans. Cela peut parfois être frustrant mais ça évite également d'alourdir l'histoire par trop de détails réels qui pourrait nuire au plaisir de l'histoire tout en augmentant le risque d'y placer des incohérences.

    RépondreSupprimer